Comme chaque année, la commune et le Conseil général ont réalisé des travaux de débroussaillement du Vieux Village sur 4 hectares, avec l’aide des forestiers sapeurs de Pignan, afin de faire ressortir les ruines.

Cette fois-ci, les travaux se sont étendus un peu plus en avant du village, permettant de découvrir de nouvelles maisons et d’avoir une meilleure vue. Les travaux ont été réceptionnés le 17 avril.

Parfois, il faut savoir renouveler ce qui est ancien. Et en 2014, c’est la croix en mélèze, au sommet de la tour de guet du Vieux Village, qui a pris sa retraite.

Après 44 ans de bons et loyaux services, elle laisse désormais la place à une toute nouvelle croix en chêne, officiellement présentée le 19 décembre. Désormais, cette toute nouvelle croix trône au-dessus de la commune, visible par tous et cela pour de très longues années. 

Après deux mois de travaux de préparation et réalisation, le goudronnage prévu des chemins : le Peyron, le délaissé de voirie RD13, le lotissement Les Souques - les cantons, le chemin des oliviers, du moulin, de Pichabert 1 ainsi que celui des Fourches, est terminé. Au printemps, le programme voirie de l’année 2014 se terminera par le goudronnage du chemin de Peyrassol.

Des travaux sur la signalisation verticale (panneaux de police et d’information) et horizontale (marquage au sol) sont en cours depuis mi-février. Ces aménagements, financés en partie par le reversement des amendes de police consistent en :

Une borne escamotable a été installée au niveau de la Bibliothèque afin de sécuriser l’accès au Moulin et limiter le stationnement anarchique qui bloque parfois le passage piéton sur le pont. Elle empêche également les véhicules de stationner à l’intérieur, devant les bancs.

Ou comme l'écrivait si bien Antoine de Saint-Exupéry :

« Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants ».

Définition : La notion de développement durable est un concept qui peut aujourd'hui se résumer en une simple phrase : " un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ". (Rapport Brundtland - 1987).

Le concours des villes et villages fleuris est un concours créé en 1959, organisé en France pour promouvoir le développement des espaces verts dans les villes. National et gratuit, il est ouvert à toutes les communes. De 600 la première année, les participants sont passés à 5300 en 1972, plus de 10 000 en 1993 puis 12.000 en 2003.

Les récompenses vont de 1 à 4 fleurs, plus le Grand Prix. Les pannonceaux de 1 à 3 fleurs sont désignés par le comité régional et sélectionnent les villes susceptibles d'obtenir une récompense supérieure ; la quatrième fleur et le Grand Prix sont attribués par le conseil national.

Page 3 sur 3