Le 4 juillet 2017, la Ville de Flassans recevait le Jury du Concours des Villes et Villages Fleuris.

Ce concours, organisé par le Conseil national des Villes et Villages Fleuris, vise à promouvoir le label du même nom que l’on retrouve généralement sur les panneaux d’entrée de ville, pour celles y ayant participé et décroché 1, 2, 3, ou 4 fleurs, selon leur niveau de labélisation.

Au mois de juillet 2017, la rue des Boyers a bénéficié d’un aménagement au niveau de son réseau pluvial.

Les travaux ont principalement consisté à étendre le réseau. L’entreprise SVCR de La Garde avait la responsabilité des travaux qui étaient conditionnés à la réouverture de la rue chaque soir afin de ne pas pénaliser les riverains du quartier.

Cet été, et afin d’assurer le bon déroulement des festivités, les Services Techniques ont procédé à la mise en sécurité des branchements électriques de la place Jean Jaurès.

Cet été, profitant des vacances des écoliers, la Mairie a effectué une série de travaux au sein du groupe scolaire des Grands Prés.

Consécutivement à l’inauguration de l’aire de traitement des effluents phytosanitaires, M. Bernard Fournier, Maire de Flassans, a convié ses invités à procéder avec lui à la réouverture de la salle des fêtes Bernard Gavoty.

Le 30 août dernier avait lieu l’inauguration de l’aire de traitement des effluents phytosanitaires devant un parterre d’invités ayant œuvré à la réalisation de ce projet d’envergure pour la commune.

Mardi 4 juillet, la Commune recevait le Jury du concours Villes et Villages Fleuris. 

Depuis plusieurs mois, les services municipaux au premier rang desquels les Services Techniques travaillent d'arrache-pied pour préparer cette visite. 

Samedi 11 juin 2016, M. Bernard Fournier, Maire de Flassans, accompagné du Conseil municipal, des entreprises mandatées et de nombreux élus et personnalités invités se sont retrouvés au complexe sportif Louis Magne. 

En 2015, dans le cadre de son droit de préemption urbaine, la Commune a acquis la parcelle attenante au parking saint Michel, afin d’envisager son agrandissement et son aménagement. Financé en partie par la taxe de stationnement, cet espace permettra aux habitants du quartier, de pouvoir stationner plus facilement

La sacristie avait besoin d'un coup de propre et d'une remise en état général, notamment au niveau de son installation électrique : c'est désormais chose faite.

Page 1 sur 3